Rechercher
  • eabutikofer

Retour aux études au Québec

Mis à jour : il y a 3 jours

un tremplin... mais faites attention avant de sauter

Par Québec en tournée

La voie collégiale ou universitaire pour un séjour prolongé ou une intégration au Québec est séduisante à plusieurs égards. Ce chemin, plusieurs jeunes Français l’empruntent chaque année, avec son lot de joies, de surprises, et de déceptions – particulièrement en temps de pandémie!   


Pour les adultes cultivant le rêve d’immigrer au Québec, ou d’y chercher de meilleurs atouts académiques afin de rayonner sur la scène internationale, il est possible de le concrétiser, mais du rêve à la réalité, plusieurs étapes doivent être franchies. Et de façon réfléchie.   


Quels sont vos objectifs?

Avez-vous pour objectif d’immigrer, ou d’aller vivre ailleurs avec un diplôme d’une université québécoise? Désirez-vous entreprendre de longues études ou souhaitez-vous bonifier vos compétences pour intégrer le plus vite possible le marché de l’emploi?   


Votre objectif doit être clair et précis surtout si la décision que vous allez prendre implique vos proches, dont vos enfants. Il faut tenir compte que les études peuvent s’échelonner sur plusieurs années, nécessiter d’importantes ressources financières… et quelques fois aboutir à un cul-de-sac. De plus, votre démarche d’immigration peut s’accélérer avec un diplôme québécois en poche mais pas toujours : le diable est dans les détails!    


Connaissez-vous le système d’éducation québécois et les terminologies?

DEP, DEC, AEC : si ces sigles ne vous disent rien, c'est important de faire vos devoirs, conseille Karine Ouellet présidente-fondatrice de l'agence Reloc Québec. Il ne faudrait pas qu'une incompréhension fasse échouer votre projet. Par exemple, lorsqu'un Québécois vous annonce, triomphant, qu’il vient de « finir son BAC », ce n’est pas un examen : il a fièrement obtenu son diplôme de premier cycle universitaire, d’une durée de trois ans ou quatre ans, le baccalauréat.   


Informez-vous sur les différents programmes, leur coût, et aussi leur durée. La formation collégiale (niveau transitoire entre l’école secondaire et l’université, communément appelé CÉGEP ou Collège d’enseignement général et professionnel lorsqu’il s’agit d’une institution publique) s'étale sur deux ou trois ans selon le programme. Un certificat universitaire prend un an et un BAC entre trois et 4 ans. Vous pouvez également acquérir une attestation d’études collégiales (AEC), ou secondaire, un diplôme d’études professionnelles (DEP) pour plusieurs métiers, dont certains très en demande.  


Une entente France-Québec offre aux Français des frais de scolarité universitaires comparables à ceux des citoyens canadiens vivant hors de la belle province (donc moins élevés que ceux exigés aux étudiants étrangers), ainsi que la gratuité s’ils fréquentent les CÉGEPS. Mais attention : certaines institutions collégiales sont privées, et y accéder n’est pas toujours gratuit!   


Choisir avec soin son programme  

Beaucoup de gens commettent l'erreur de choisir des programmes et des champs d’études dont ils sont diplômés… ailleurs. Cela peut représenter un passeport facile, mais encore, attention aux écueils, et aux pertes de temps. Grâce à l’Arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) avec la France, il est plus facile d’obtenir une validation professionnelle qui n'est pas nécessairement un ticket pour un emploi. On vous invitera peut-être à revisiter certains volets de votre formation initiale ou à suivre des cours d’appoint, selon les exigences des ordres professionnels.   


Et si vous souhaitez parcourir le vaste monde avec en poche un diplôme québécois, sachez que l’enjeu des équivalences risque (aussi) de se poser : tous les pays établissent leurs propres normes, qu’il s’agisse d’accueillir un médecin, un dentiste, ou un architecte.      Karine Ouellet comprend votre enthousiasme à venir vivre ici, mais pour un atterrissage en douceur, une bonne période de préparation ne peut qu’être gage de réussite. N’hésitez pas à demander l’aide de professionnels dont c’est le rôle de vous guider dans les dédales du système scolaire québécois. Une simple consultation peut changer la trajectoire de votre parcours. 

18 vues

Contactez-nous:
info@quebecentournee.com

Québec  en tournée reste disponible toute l'année pour répondre à vos questions

  • Québec en tournée sur FaceboFacebook
  • Québec en tournée sur LinkedIn