Rechercher
  • Conseiller

On déboulonne les mythes...


Depuis plus de dix ans que nous offrons des services d’accompagnement aux nouveaux arrivants, nous avons eu connaissance d'une foule de quiproquos et de conceptions inexactes, voire complètement farfelues. Quelques fois c’est simplement drôle et sans conséquences, mais pour certains nouveaux arrivants la méconnaissance de leur pays d'accueil impacte leur intégration, crée des fausses attentes, des déceptions et des échecs, qui pour la plupart auraient pu et auraient dû être évités.


Aujourd'hui, on déboulonne certains mythes fréquents. Si vous avez un doute ou des questions, écrivez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous donner l'heure juste.


1) C’est facile et rapide d’immigrer au Canada

FAUX Malgré les multiples annonces faites à l’international sur la pénurie de main d’œuvre, immigrer au Canada est fastidieux et dans certains cas, impossible. Pour y arriver vous devez remplir toutes les conditions et passer à travers le long processus administratif. Il en va de même pour décrocher un emploi au Québec de l'étranger. Il ne suffit pas de soumettre son CV lors d'une mission de recrutement internationale ou encore moins de l'envoyer directement à des entreprises québécoises. Malgré la pénurie criante de main d'oeuvre, seul un très petit nombre d'entre elles sont disposées et capables de faire venir des employés de l'étranger. 2) Les Québécois sont très gentils et accueillants. Je me ferai rapidement de bons amis VRAI ET FAUX Le Québécois est un nord-américain avec des traditions britanniques qui parle français. Les Québécois sont faciles d’accès, accueillants et ouverts. Ils vont vous aider au travail, dans la rue et vont rapidement vous inviter à prendre le café etc. MAIS il ne faut pas confondre cela avec de l’amitié qui met beaucoup plus de temps à se développer. Rapidement vous aurez un cercle de connaissances mais tout doucement vous vous ferez des amis.

3) Il faut absolument parler anglais pour se débrouiller ou avoir un travail au Canada

FAUX En théorie le Canada est bilingue et le Québec francophone. Mais dans les faits le français est très très peu parlé hors du Québec et l'anglais souvent requis à Montréal. Au Québec, le milieu de travail doit être en français et un employeur ne peut exiger qu’on parle anglais. Mais une entreprise qui a des clients à l’international ou qui s’adresse aux touristes ne vous donnera pas l’emploi si votre niveau d’anglais est insuffisant. Quoique non obligatoire, l'anglais est très certainement un atoût pour dénicher l'emploi de vos rêves. Nous vous conseillons de vous y mettre tout de suite. 4) L’hiver il fait si froid que si on met nos lèvres sur du métal elles restent collées ?

Malheureusement VRAI… Les températures peuvent descendre jusqu’à -30 ce qui peut causer de graves accidents comme les lèvres collées sur du métal par des enfants curieux, des engelures etc. Lors de grands froid la prudence est de mise, surtout pour les jeunes enfants. Vêtements adéquats, bonne hydratation et planification de vos sorties sont nécessaires. La bonne nouvelle est que les froids extrêmes sont de courte durée et qu'avec les bons vêtements, vous passerez au travers les quelques vagues qui nous frappent chaque hiver. Pour vous aider vous pouvez lire notre infolettre sur ce sujet. 5) Le Canada comme l’Amérique est un pays d’opportunités où tout est possible

VRAI Le Canada n’est pas un pays de classes sociales ni de hiérarchie. Les bons emplois ou ceux tout en haut de la pyramide ne sont pas réservés aux neveux du patron, aux camarades des grandes écoles ou aux amis politiques. La réussite de chacun est liée à son travail, sa persévérance et sans doute une pointe de chance. Les possibilités d’avancement, de démarrer son entreprise ou de recommencer une nouvelle carrière sont infinies. Vous pouvez commencer tout au bas de l’échelle et finir votre carrière comme président. Les exemples abondent. En arrivant n'hésitez pas à prendre un emploi un peu moins bien payé que ce à quoi vous pourriez prétendre et faites vos preuves. Travaillez fort, soyez opportuniste et ouverts et toutes les possibilités vous seront offertes. 6) C’est facile et pas cher de se loger au Québec

FAUX Il y a pénurie de logement au Québec. Ça devient assez compliqué de trouver un beau logement abordable.Les Québécois ont de la difficulté à trouver alors imaginez vous qui ne connaissez pas très bien le pays, les bons plans et surtout n’avez pas de dossier de crédit pour rassurer un propriétaire. Votre date d'arrivée approche : étudiez bien votre budget et préparez vous à payer un peu plus que vous ne le pensiez. Le moment venu, soit environ 1 à 2 mois avant votre arrivée préparez votre dossier, lancez les recherches et soyez hyper réactifs car la compétition pour les bons logements est féroce. Vous avez besoin d'aide, vous arrivez en famille, vous n'avez pas de réseau pour vous représenter au Québec ? L'équipe de Québec en tournée peut vous aider à trouver le bon logement. 7 Il n’y a plus d’amérindiens en Amérique FAUX Il y a 11 nations autochtones au Québec et bien que l'histoire n'ait pas été tendre avec eux, tout doucement ils reprennent leur place au sein de la société en conservant leurs traditions avec une fierté nouvelle. Ils possèdent l'intelligence du territoire et leur sagesse nous permet d'apprécier notre grand fleuve, nos lacs et forêts. 8 ) Les Canadiens mangent beaucoup de sirop d'érable VRAI On aime ça beaucoup, énormément, à la folie :)



42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout