Rechercher
  • Conseiller

Nouvelle école, nouveaux amis


La rentrée scolaire dans un nouveau pays est source d’inquiétudes pour les enfants et pour les parents. D’autant plus lorsque la transition se fait en cours d’année ou que l’enfant intègre une classe sans maîtriser la langue locale.


Que faire pour atténuer les angoisses et favoriser une transition sereine pour toute la famille ?


Comprendre la source d’inquiétude

Le cerveau humain n’aime pas le changement et l’inconnu. Pour se préparer,

il se fabrique des scénarios catastrophes


Du côté des enfants:

… et si je ne me fais pas d’amis.

… et si je ne suis pas à la hauteur.

… et si je ne comprends pas ce qu’on me dit

… et si l’enseignant ne m’aime pas

Du côté des parents:

… et si mon enfant était malheureux

… et si mon enfant était victime de discrimination

… et si l’éducation dans ce nouveau pays n’était pas à la hauteur de mes espérances

… et si l’expatriation n’était finalement pas une si bonne idée


Déconstruire les scénarios catastrophes et prévoir des solutions

La majorité de ces scénarios ne sont pas fondés et ils parasitent le bien-être. Pour s’en débarrasser, il faut en prendre conscience, les verbaliser, se projeter et essayer de trouver une solution.

Dresser avec votre enfant une liste de ses craintes et trouver avec lui des moyens de les atténuer l’aidera à contrôler ses émotions. Le fait de se projeter et savoir qu’il y a des solutions fera grandement baisser le stress.

Ex: j’ai peur de me perdre dans cette nouvelle grande école:

je peux noter sur un bout de papier le numéro de ma classe

et le nom de mon enseignant et garder la précieuse note dans ma poche


Cet exercice redonnera à votre enfant la confiance en sa capacité de trouver des solutions et agir pour atténuer ses craintes.


... Vous préparer

Vous gagnerez en quiétude si vous comprenez le système d’éducation, connaissez les choix qui s’offrent à vous et participez à la sélection de l’école adaptée aux besoins de votre enfant.


QET a écrit plusieurs infolettres à ce sujet et organisé des ateliers virtuels et offre aussi des consultations personalisées pour vous aider.


Infolettres:

L'adaptation de vos enfants

Choisir l'école


Préparer votre enfant


  • Visiter l’école et faire le trajet pour s’y rendre avant le jour J

  • Exprimer les craintes de votre enfant à son enseignant afin qu’il soit sensible et attentif à sa situation

  • Faire les achats de fournitures scolaire avec votre enfant, le laisser choisir certains items comme la boîte à lunch, l’étui à crayons…

  • Se rapprocher d’autres familles expatriées

  • Bien expliquer à votre enfant comment se passe concrètement une journée à l’école québécoise (transport, récréation, repas, devoirs… ) Vous ne savez pas et souhaitez de l’accompagnement dans cette démarche : votre conseillère QET se fera un plaisir de vous aider à rassurer votre enfant et vous même...

Avoir confiance en ses choix, en son enfant et au nouveau système scolaire

Pour que l’enfant réussisse son intégration il doit sentir ses parents confiants dans leur choix. Le choix de s’expatrier, le choix de cette nouvelle vie en famille à l’étranger et le choix de l’école.


Il doit aussi sentir que vous êtes convaincu qu’il a la capacité de s’adapter, qu’il trouvera sa place et s’épanouira dans son nouveau milieu.


S’il sent que vous aussi avez des défis d’intégration mais que vous y prenez plaisir il sera rassuré et confiant.


Avec votre conseillère QET vous avez bien choisi l’école qui convient à votre enfant et vos valeurs alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Avec du soutien, la transition se fera sereinement.


Le système d’éducation québécois est fort probablement différent de ce que vous connaissez mais il est excellent, inclusif et les enfants de partout dans le monde s’y adaptent aisément. Votre enfant s’apprête à vivre une formidable expérience qui le changera à tout jamais. Cette ouverture à une autre culture est un précieux cadeau que vous lui faites.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout