Rechercher
  • Conseiller

L'entrevue d'embauche: une expérience pas une épreuve

Mis à jour : mai 7

Par Québec en tournée


« Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. »

Voilà qui résume la réalité d’un processus d’embauche. Mais l’élu.e pourrait être vous, surtout si vous préparez minutieusement votre entrevue. Car une bonne préparation diminue le stress, vous permet de répondre avec aisance aux questions, et de déjouer les pièges. « Car il y en aura », tient à nous prévenir Mélissa L’Italien, présidente de UNID RH, firme de consultation en acquisition de talents et chasseurs de têtes. Pour atteindre cette assurance, maîtrisez sur le bout des doigts vos réalisations, vos forces, vos compétences, et écrivez-les pour mieux les mémoriser. Soyez aussi honnête sur vos mauvaises expériences professionnelles, mais insistez surtout sur les leçons tirées; elles peuvent servir à votre futur employeur. En entrevue, il faut savoir « se vendre », mais ne soyez pas centré sur vous-même. De la même façon qu’il est impératif de connaître la définition de l’emploi que vous désirez occuper, connaissez aussi l’entreprise : parcourez le rapport annuel pour en savoir plus sur sa mission, sa vision d’avenir, ses plus récentes acquisitions, et lisez les commentaires sur les médias sociaux et forums de discussions. Ce qu’ils révèlent pourra vous inspirer à mousser votre capacité pour améliorer les choses. Mais ne livrez surtout pas vos solutions par des discours prémâchés ou des réponses apprises par cœur : vos interlocuteurs en ont vu, et entendu, d’autres! Beaucoup de questions vous seront posées au cours d’une entrevue (certaines sérieuses, d’autres farfelues!), mais saisissez aussi l’occasion d’en poser. La formule de fin d’entrevue (« Avez-vous des questions? ») n’est pas que routine : elle veut mesurer votre intérêt pour l’emploi, sans compter votre niveau de préparation, ou votre curiosité à l’égard de l’entreprise. Une entrevue à l’heure de la COVID-19

La pratique était courante lorsqu’il s’agissait de recruter des candidats à partir de l’étranger. Or, l’apparition brutale de la COVID-19 a tout bouleversé, y compris le rituel de l’entrevue d’embauche. Employeurs et candidats vivant dans la même ville sont maintenant à l’heure de la visioconférence. Si cette technologie ne change rien aux principes de base, dont celui d’être propre de sa personne!, d’autres considérations sont à noter. Mélissa L’Italien nous offre ici quelques précieux conseils :

  • Téléchargez à l’avance l’application vidéo exigée pour la tenue de l’entrevue, et faites des tests. Votre maîtrise de la technologie prouvera votre degré d’autonomie, et de préparation.

  • Vous ne faites pas du cinéma, mais vérifiez l’éclairage, le son, et l’image. Trop fort? Trop faible? Trop de luminosité? Une fenêtre derrière vous crée un effet de contre-jour? N’oubliez pas qu’une image, la vôtre, vaut mille mots, et la fonction Caméra sur Windows ou Photo Booth sur Mac peut être votre meilleure alliée pour les préparatifs!

  • Rien de plus désagréable qu’une connexion Internet capricieuse. Assurez-vous de sa qualité en vous installant près du routeur et en débranchant votre VPN si vous êtes relié au système informatique de l’entreprise pour laquelle vous travaillez présentement.

  • Les images instables et frénétiques, c’est bon pour les vidéoclips! Évitez l’usage du cellulaire, ou même de la tablette, et optez pour un ordinateur… fixe.

  • Vous êtes du genre bordélique à la maison? Votre futur employeur n’a pas à le savoir, alors faites un peu de ménage pour que l’arrière-plan soit aussi irréprochable que vous.

  • Instaurez un climat monastique en vous retirant dans un espace fermé et prévenez les personnes qui habitent avec vous : « Entrevue en cours, prière de ne pas déranger! ». Ça vaut aussi pour le chat et le chien (gardez ça pour Facebook!). Et faites en sorte que votre cellulaire soit tout aussi silencieux.

  • Si vous utilisez votre ordinateur portable, préférez le fil électrique à la batterie : si elle s’épuise au milieu de vos échanges, vous risquez d’épuiser vos chances de réussite!

  • Et finalement, prenez de bonnes respirations, et placez un verre d’eau à proximité. Vous ne jouez pas votre vie, mais inutile de cacher qu’un certain stress entoure le rituel de l’entrevue. Et ça donne soif.

En vous souhaitant la meilleure des chances


45 vues0 commentaire