Rechercher
  • Conseiller

Créez ou reprenez une entreprise au Québec

Mis à jour : nov. 3

Par Luc Michaud, économiste-conseil

Après que Louis XV eut laissé la Nouvelle France aux anglais, on ne peut pas dire que la situation économique des habitants de l'Amérique française y était très rose. Sans accès aux leviers financiers comme les prêts bancaires, les projets commerciaux restaient petits et peu nombreux. La culture de la société valorisait les professions libérales et le clergé. On ne s'étonnera pas que le Québec ait trainé de la patte sur le plan économique: taux de chômage structurellement plus élevé et revenu per capita plus faible que le reste du Canada.


Aujourd'hui, en 2019, ce déficit économique est de l'histoire ancienne: le Québec est en situation de plein emploi, les finances publiques font l'envie de tous et l'écart de revenu s'estompe. Parmi les multiples facteurs qui ont joué dans cette transition, il y en a un qui vous intéresse en tant que futurs entrepreneurs au Québec: c'est l'appui des pouvoirs publics à la création d'entreprises et de nouveaux produits. 


La première marche de l'escalier est la création d'une société.  C'est à la portée de tous, résidents ou pas, particuliers ou sociétés. La deuxième est la culture d'affaires: la prise de risque est valorisée et il y a pléthore d'organismes (600+) pour épauler le démarrage d'entreprises. La troisième est un paysage subventionnaire des plus généreux au monde.


Parmi les centaines de programmes d'aide,  celui des crédits d'impôts à la Recherche Scientifique et au Développement expérimental (RS&DE)se démarque de deux façons:


1- Par sa générosité. Le gouvernement du Québec ajoutant une contribution, on atteint des taux de subvention aussi élevés que 75% des salaires payés pour réaliser des projets expérimentaux visant des progrès technologiques.


2- Par sa prévisibilité. Ce crédit d'impôt est un droit fiscal et non pas un programme discrétionnaire qui dépend d'une évaluation d'un fonctionnaire. Quiconque poursuit une avancée technologique et procède par expérimentations a droit au crédit. Le programme existe depuis 30 ans et des milliers de sociétés reçoivent plus de $4 milliards du fédéral et $1 milliard du provincial, dans la plupart des secteurs de l'économie. Les TI sont très présentes, mais les secteurs manufacturiers, chimiques, santé, agro-alimentaires et j’en passe en profitent aussi. 




Contactez-nous:
info@quebecentournee.com

Québec  en tournée reste disponible toute l'année pour répondre à vos questions

  • Québec en tournée sur FaceboFacebook
  • Québec en tournée sur LinkedIn